Aecko.net » Sport » Comment choisir sa voile de parapente ?

Comment choisir sa voile de parapente ?

Le parapente est un aéronef qui permet de voler en toute liberté.

Il peut être pratiqué à l’intérieur, dans un hangar ou un gymnase, ou à l’extérieur, dans les airs.

Le parapente peut être pratiqué par tous, quel que soit le niveau de pilotage. Cependant, il faut savoir que la pratique du parapente demande beaucoup de connaissances et de compétences. Pour choisir sa voile de parapente, il faut donc prendre en compte plusieurs critères. Nous allons voir cela plus en détails dans cet article.

Comment choisir sa voile de parapente

Comment faire pour choisir sa voile de parapente ?

Dans la pratique du parapente, il existe plusieurs types de voiles, chacune ayant des caractéristiques différentes.

Il est donc important d’avoir une idée claire de ce dont on a besoin pour développer ses compétences et progresser.

Le choix de la voile dépend généralement de son poids et des conditions météorologiques. Selon les circonstances, vous pourrez avoir besoin d’une voile avec un profil bas ou un profil haut. Si vous êtes capable de soulever votre poids en l’air sans difficultés, alors vous pouvez opter pour une voile avec un profil bas (bas-mât).

Les pilotes qui n’ont pas le temps ou l’envie d’apprendre à utiliser correctement cette technique peuvent se tourner vers une voile avec un profil haut (haut-mât). Cependant, si vous ne voulez pas trop investir sur votre première expérience en parapente biplace, privilégiez plutôt une voile avec un profil moyen (centre-mât). En effet, cela permet aux pilotes débutants d’obtenir des sensations semblables à celles que procurent une voile avec un profil bas.

Votre choix devra également tenir compte de certains paramètres comme le niveau et le style du pilote :

  • Le niveau du pilote
  • Le style du pilote
  Comment bien utiliser une barre de traction ?

Il faut tenir compte de plusieurs critères avant de choisir une voile de parapente

Avant de choisir une voile de parapente, il faut tenir compte de plusieurs critères.

Les paramètres à prendre en considération sont les suivants :

  • Le poids du parapentiste
  • La nature de sa pratique
  • Son niveau d’expérience

Parmi ceux-ci, on retrouve le poids du pilote, la vitesse du vent et le type de terrain

Parmi ceux-ci, on retrouve le poids du pilote, la vitesse du vent et le type de terrain.

Il faut aussi prendre en compte la longueur de la portance. C’est un élément important car il permet d’évaluer une zone d’atterrissage potentielle en fonction de sa surface et de sa hauteur.

Lorsqu’un parapente est capable de voler sur une grande distance, il est possible d’atterrir sur différentes zones afin d’en déterminer les meilleures conditions pour effectuer un atterrissage en toute sécurité.

Les parapentistes doivent être capables de se poser sur des terrains accidentés, ce qui peut nécessiter beaucoup d’efforts physiques lorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables.

Il existe plusieurs façons pour les pilotes expérimentés et les autres pilotes confirmés de voler loin au-dessus du sol :

  • En utilisant des planeurs ou des cerfs-volants
  • En utilisant un parapente traditionnel
  • En utilisant un parapente ultralarge

Le poids du pilote est important car il va déterminer la puissance nécessaire de la voile

La puissance d’une voile de parapente est déterminée par son poids.

Le pilote a le choix entre différentes voiles, selon la pratique et les conditions météorologiques. En vol thermique, il faut privilégier une voile légère, car elle permet de voler plus haut et plus longtemps.

La vitesse en palier est également meilleure. En revanche, pour un vol dynamique ou cross, il n’est pas conseillé de prendre une voile trop lourde, car le temps passé en l’air est réduit.

Il faut donc trouver un compromis entre la performance et le confort du pilote.

La plupart des pilotes utilisent une voile d’environ 4 kg qui offre à la fois des performances intéressantes et un bon ressenti.

La vitesse du vent est cruciale car elle peut influencer la stabilité de la voile

La vitesse du vent est cruciale car elle peut influencer la stabilité de la voile. En effet, le flux d’air sur une voile dépend de sa forme.

  Quels équipements pour faire du bodyboard l'hiver ?

Il faut donc que cette dernière soit adaptée au vent qui souffle afin de limiter les turbulences. Par ailleurs, il existe plusieurs façons d’accroître son efficacité.

Il est possible de réduire les rafales en utilisant des matériaux légers et résistants comme le kevlar ou encore le nylon.

Lorsque la vitesse du vent augmente, il est possible d’augmenter l’incidence (l’angle entre le vent et la surface) ou encore l’allongement (la distance entre les cordes). Ces éléments permettent à un parapente de voler plus haut, mais nécessitent également un effort supplémentaire pour maintenir une trajectoire rectiligne.

Le type de terrain est important car certains terrains peuvent être plus difficiles à naviguer que d’autres

Parfois, pour faire du parapente, il faut aller dans des endroits où le terrain est moins praticable. C’est pourquoi il est important de savoir quel type de terrain convient le mieux à votre niveau. Si vous êtes débutant et que vous souhaitez commencer en douceur, choisissez un terrain plat.

Vous aurez ainsi la possibilité d’effectuer vos premiers sauts en toute sécurité. De plus, vous pourrez effectuer des vols libres afin de découvrir les sensations du parapente sans avoir à prendre un cours théorique au préalable. Pour les pilotes intermédiaires et confirmés, privilégiez un terrain qui comporte une pente progressive et sur lequel il y a beaucoup d’espace pour effectuer des virages serrés ou exercer une traction arrière. Pour les parachutistes expérimentés qui souhaitent se lancer à plus grande hauteur, choisissez un terrain dont la pente est douce et plate car cela facilitera l’atterrissage.

Les terrains plats ne conviennent pas forcément aux personnes qui veulent s’initier au parapente car ce sont des terrains difficiles à naviguer et n’offrent pas assez d’espace pour effectuer des virages serrés ou exercer une traction arrière.

Une fois que vous avez pris en compte tous ces critères, il vous faudra choisir le type de voile qui vous convient

Vous devez savoir si vous souhaitez acheter une voile dans le but de la faire voler ou bien pour l’utiliser comme parachute. Dans ce cas, il faut choisir un parapente en fonction des différents critères suivants :

  • La charge utile : c’est une donnée qui détermine la capacité du parapente à supporter les équipements que vous allez y installer. Plus elle est élevée, plus le parapente sera capable de transporter lourd.
  • Le poids de transport maximal autorisé par la voile : ce paramètre permet de déterminer le poids maximum auquel votre voile peut être exposée.
  • La charge alaire : c’est le rapport entre la charge utile et le poids maximal permis par la voile (le rapport masse/charge utile). Ce ratio indique ainsi la capacité d’un parapente à supporter un poids supplémentaire.
  Quel vent faut-il pour faire du parapente ?

Il existe différents types de voiles, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients

Il existe différents types de voiles, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients.

La voile gonflable: La voile gonflable est la plus simple et la moins chère des voiles. Elle permet d’apprendre à piloter un parapente. Cependant, cette solution est peu pratique pour les pilotes expérimentés qui souhaitent progresser rapidement.

Les risques de blessures sont élevés avec ce type de voile.

Le parapente acrobatique: Ce type de parapente offre une meilleure résistance aux turbulences, mais il est beaucoup plus onéreux que les autres modèles.

Le décollage et l’atterrissage demandent également beaucoup d’expérience et d’entraînement. Si vous êtes débutant, optez pour le modèle à dos sensible ou le parachute ascensionnel (en tandem).

L’aile delta: Ce type d’aile offre une grande maniabilité et une grande stabilité en vol plané. Elle convient surtout aux pilotes expérimentés qui recherchent un maximum de performances en toute circonstance. Si vous souhaitez apprendre le parapente acrobatique, choisissez soit le parachutisme ascensionnel (en tandem), soit l’aile delta (seule). Parachute ascensionnel: Le parachutisme ascensionnel consiste à sauter depuis un avion en altitude puis à atterrir verticalement sur une zone préalablement aménagée, comme une plateforme ou une passerelle par exemple.

La sélection d’une voile de parapente est un point essentiel pour le pilote. Il faut en effet qu’elle soit adaptée à son gabarit, sa pratique et son niveau. La taille de la voile est déterminée par la hauteur du pilote et du poids du passager.

PARAPENTE : Choisir mon matériel selon mon niveau | #S2EP13 | #Parapente | #WingmasterDébrief